Jules et Jim, François Truffaut, 1962

 La 1ère fois que je visionne un Truffaut sans Léaud…

Jules et Jim, François Truffaut, 1962 jules_ejim2aCe film m’a fait sursauter deux fois : Au tout début, avec cette voix-off ensorcelante sur ce texte, troublant :                                                                                  « Tu m’as dit « je t’aime », je t’ai dit  »attends »…, j’allais dire « prends-moi », tu m’as dit « vas-t’en! »                                                                                                                                    Et puis évidemment, à la fin :  »L’apothéose » du drame que je ne révèlerai pas biensûr !

Entre temps ? Non je ne me suis pas endormie, j’ai beaucoup admiré les perfomances et les effets de la caméra de Truffaut qui donne une dimension artistique, touchante, au film. Par exemple, les arrêts sur images sur les visages. Et aussi de précieuses images historiques…

C’est ce que je préfère chez François Truffaut, après les dialogues, ou l’on trouve des trésors : La grande sensibilité de la réalisation. Par delà l’histoire, c’est bien cette vie hors du scénario, celle d’une époque, des acteurs, d’un lieu…qui m’attache toujours à ses films.                                                                                                                                                                                            Et tous les films de Truffaut sont des hommages sensationnels à la vie humaine, même les drames qui sondent ce que peut être un être, avec profondeur.

 J’ai un peu moins adhéré au scénario, et, parfois, à la performance des deux acteurs (Jules, Jim). Néanmois, c’est avec plaisir que l’on peut admirer Jeanne Moreau jeune, et sa toute petite fille (Sabine), un hymne à l’enfance, à croquer!

Un drame comme je les aime, qui nous perd dans l’insaisissable enfer de la passion. D’autant plus complexe, que mêlé à une histoire d’amitié…

3 Réponses à “Jules et Jim, François Truffaut, 1962”

  1. Marine dit :

    Je l’ai vu, mais je n’ai pas tellement aimé mais Jeanne Moreau est superbe comme toujours !
    Bisous

  2. Fannette75 dit :

    C’est le film de Truffaut que je préfère; peut être parce que c’est le plus proche de moi.. Je me sens en osmose avec Catherine et quelle fin! Des films pareils se sont des cadeaux!! Quant à Jeanne Moreau, la grande classe comme toujours. Et c’est si amusant de voir Sabine Haudepin toute petite.. (on la redécouvre adulte dans « Le dernier métro ».

  3. casquette raiders dit :

    Do not ever look down on, even if you happen to be ridiculous, when you never know who seems to be thinning gets interested any smile. [url=http://e77.fr/]casquette raiders[/url] casquette raiders

Laisser un commentaire